La Flavescence Dorée en France

En 2018, 75 % du vignoble français est en périmètre de lutte obligatoire (PLO) contre la Flavescence Dorée soit 569 507 ha (en 2016 la surface en PLO était de 556 000 ha, soit 73 % du vignoble).

La Flavescence Dorée par vignoble :

Bordelais :
Les surfaces prospectées annuellement en Gironde restent stables depuis 2011 et représentent 20 à 25% du vignoble bordelais. Si une diminution du ratio pieds contaminés par hectare prospecté était observée depuis 2012, le taux est de nouveau en hausse en 2019. Ainsi, pour 100 hectares de vignes parcourus, 102 ceps contaminés par la Flavescence Dorée sont détectés en moyenne.  

Après une année 2018 marquée par une baisse générale des contaminations, le nombre de ceps isolés porteurs de FD est de nouveau en augmentation en 2019, atteignant le plus fort total (24 881) depuis 2013. La surface arrachée (parcelles contaminées à plus de 20 %) reste stable depuis 2013, elle est située entre 4 et 8 hectares par an.

Le travail de surveillance établi par le GDON du Libournais depuis 2007, que ce soit au niveau des contaminations Flavescence Dorée ou du suivi de l’insecte vecteur permet au vignoble du Libournais d’être faiblement impacté par ce fléau. Si depuis quelques années une multiplication de la découverte de petits foyers dispersés (1 ou 2 pieds par secteurs) est observée, leur expansion est rendue faible grâce au respect des consignes de traitement et d’arrachage des ceps contaminés.

Cependant, l'équipe du GDON du Libournais met en garde la profession dans son bilan 2020 :" Les résultats des deux dernières années remettent en cause ce constat : si aucune parcelle n’a subi d’obligation d’arrachage (contamination FD à plus de 20%), la Flavescence Dorée est en recrudescence  sur le territoire : présence de plusieurs foyers importants et dispersion de la maladie sur certaines communes, augmentation des manquements dans les consignes de lutte."

(Source : site GDON libournais)

Pour en savoir plus : Bilan FD 2020 bassin viticole aquitain

 

Cognac:

En 2020, 73 000 hectares de vignes ont été prospectées pour une superficie du vignoble de 91 082 ha.

1 073 prélèvements ont été effectués afin de déterminer le type de jaunisse. 1 333 ceps contaminés ont été arrachés et 3 parcelles dépassent le seuil de 20 % de contamination et seront arrachées en totalité (1.05 hectare).

La pression Flavescence dorée diminue sensiblement sur le vignoble de Cognac : 7 nouvelles communes sont déclarées contaminées en 2021 et 19 communes sortent de la zone de traitements obligatoires. Alors que le Bois noir s’exprime de plus en plus depuis 2017.

Les 2 maladies sont présentes de manière régulière sur toute la zone délimitée (ex PLO) du vignoble.

(Source : FREDON Nouvelle-Aquitaine)

 

PROVENCE ALPES CÔTE-D'AZUR :

"La flavescence dorée, détectée pour la première fois en nord Vaucluse en 2002, reste très présente dans nos vignobles. Plus de 67 000 ha (plus de 70% du vignoble régional) étaient en périmètre de lutte obligatoire en 2019. La situation tend à s’améliorer progressivement dans les foyers historiques (secteurs Courthezon, Alpilles, sud Durance) mais la dissémination se poursuit autour de foyers plus récents (Enclave des Papes, nord-est Vaucluse, Luberon)."

Le bilan 2020 en PACA (vignes mères comprises) dénombre 299 parcelles contaminées sur 48 communes  : 35 communes dans le Vaucluse et 13 communes des Bouches-du-Rhône. Dans le Var, aucune contamination FD détéctée cette année sur les 60 échantillons analysés.

(source : DRAAF PACA - 27 mai 2020)

Le nombre d’interventions à réaliser par commune ou partie de commune en 2020 est détaillé sur la carte suivante.
Communes ou parties de communes colorées en vert : 0 traitement,
Communes ou parties de communes colorées en jaune : 1 traitement,
Communes ou parties de communes colorées en orange : 2 traitements,
Communes ou parties de communes colorées en rouge : 3 traitements.
 zones traitement Fd région PACA 2020

(Source : site de la région PACA)

Pour en savoir plus : Bilan FD 2020 - communiqué de la DRAAF

 

AUVERGNE RHÔNE-ALPES :

La flavescence dorée de la vigne est présente sur 6 départements de la région Auvergne-Rhône-Alpes et continue sa progression.

Une campagne de prospection s’est déroulée d’aout à octobre avec l’aide des viticulteurs des communes concernées. Plus de 21 500 hectares de vignes ont été visités durant cette période, soit une augmentation de 33 % par rapport à l’année précédente.

L’expression des symptômes de jaunisses était exceptionnellement forte cette année, ce qui a nécessité d’effectuer plus de 10 000 prélèvements pour analyses = 56% des ceps symptomatiques sont flavescents.

Cette année, 15 parcelles sont fortement contaminées, nécessitant un arrachage total, soit 7.52 ha de vigne. A cela s’ajoutent 18 micro-parcelles présentes dans des jardins qui seront-elles aussi arrachées en totalité.

 Ain :

Le foyer de Boyeux-Saint-Jérôme, découvert en 2019, a été prospecté de manière exhaustive cette année. La prospection exhaustive des communes de  Boyeux-Saint-Jérôme et Jujurieux a permis de  connaitre l’amplitude géographique de ce foyer.

2243 ceps symptomatiques ont été observés, 160 prélèvements ont été effectués afin de déterminer le type de jaunisse.

46 parcelles et 1920 ceps sont contaminés par la flavescence dorée et se répartissent de la façon suivante:

  • Boyeux -Saint-Jérôme : 40 parcelles, 1893 ceps
  • Jujurieux : 6 parcelles, 27 ceps

2 parcelles dépassent le seuil de 20 % de contamination sur la commune de Boyeux-Saint-Jérôme et seront arrachées en totalité (0.77 hectare). L’arrachage de ces parcelles fortement contaminées devrait permettre d’assainir rapidement le cœur de foyer.

La prospection de la commune de Corbonod s’est poursuivie cette année pour atteindre l’exhaustivité sur 2 ans. Aucun cep flavescent n’a été découvert sur cette commune.

 Ardèche :

En 2020, 4 389.39 hectares ont été prospectés (100% de la surface prévue).

19 714 ceps symptomatiques ont été observés. 1 295 prélèvements ont été effectués afin de déterminer le type de jaunisse. 523 parcelles et 13 999 ceps sont contaminés par la flavescence dorée. 5 parcelles dépassent 20 % de contamination dans les communes de Chandolas et Saint-Marcel-d’Ardèche (4.34 hectares).

Trois communes historiquement indemne, Banne, Larnas et Alba-la-Romaine, passent en statut de communes contaminées, suite à la détection de Flavescence dorée dans trois parcelles. Les prospections 2021 permettront d’évaluer l’importance de la contamination d’Alba-la-Romaine. 100% des surfaces de Saint-Martin, Saint-Just et Saint-Marcel ont été prospectées par les viticulteurs et les inspecteurs Fredon.

 

 Drôme - secteur Diois :

 En 2020, 1 648 ceps symptomatiques ont été observés, 273 prélèvements ont été effectués afin de déterminer le type de jaunisse.

30 parcelles et 91 ceps sont contaminés par la flavescence dorée.

Cette année, le nombre de ceps contaminés augmente par rapport à 2019 puisqu’on passe de 44 ceps contaminés en 2019 à 91 en 2020.

Malgré une vigilance des viticulteurs depuis 2015 dans la lutte obligatoire contre la flavescence dorée, la maladie s’est étendue hors du foyer historique . La commune de Solaure-en-Diois passe en statut de commune contaminée suite à la découverte de flavescence dorée sur une parcelle. Le foyer découvert sur cette nouvelle commune est de petite taille. Montclar-sur-Gervanne et Recourbeau–Jansac ont réalisés 50% des surfaces de chaque commune en autonomie, soit 27 hectares. Les inspecteurs FREDON ont réalisés les confirmations sur les ceps rubalisés par les viticulteurs.

 Drôme - secteur sud Drôme :

En 2020, 10 343 hectares ont été prospectés par les viticulteurs et les inspecteurs FREDON . 100% des surfaces prévues en fine et bord de parcelle ont été prospectées.

En revanche, 70% des surfaces en autonomie ont été prospectées. En effet cette prospection n’a pu s’organiser sur les communes initialement prévues de La Baume de Transit et Saint Paul 3 Châteaux. 15 886 ceps symptomatiques ont été observés, 2 576 prélèvements ont été effectués afin de déterminer le type de jaunisse. 228 parcelles et 5 649 ceps sont contaminés par la flavescence dorée. 2 parcelles dépassent 20% de contaminations sur les communes de Saint Restitut et Venterol.

Cette année, le nombre de ceps contaminés augmente par rapport à 2019 puisqu’on passe de 2 845 ceps contaminés  en 2019 à 5 649 en 2020.  Les communes de Donzère, Grignan, Pierrelatte, Solérieux et Clansayes sont nouvellement contaminées suite à la découverte de flavescence dorée sur une ou plusieurs parcelles. 24 communes sont touchées par la flavescence dorée sur le PLO Sud Drôme et Vallée du Rhône sud.

 

 

Rhône :

En 2020, 9 832 ceps symptomatiques ont été observés, 2 598 prélèvements ont été effectués afin de déterminer le type de jaunisse.

254 parcelles et 2 378 ceps sont contaminés par la flavescence dorée. L’une d’elles dépasse le seuil de 20 % de contamination sur la commune de Chatillon et sera arrachée en totalité (0.35 hectares).

Cette année, le nombre de communes contaminées est en forte expansion puisqu’on passe de 12 communes contaminées en 2019 à 23 en 2020 , le nombre de ceps suit la même tendance. Ces nouvelles communes sont principalement situées sur le nord du Beaujolais. Ceci s’explique par une prise de conscience des viticulteurs et une meilleure surveillance des vignobles situés hors des périmètres de lutte obligatoire. Les foyers découverts sur ces nouvelles communes sont de petite taille.

 Isère/Savoie :

En 2020 19 269 ceps symptomatiques ont été observés, 2 962 prélèvements ont été effectués.

2019 avait été une année de forte recrudescence de la maladie. En 2020, la baisse du nombre de ceps contaminés est de 53% avec 13 092 ceps répartis sur 1368 parcelles. Cela nous ramène à la situation de 2018. Sur 12 communes, 5 parcelles et 17 treilles de particuliers sont atteintes à + 20 % de FD et sont donc soumises à arrachage total. Les communes fortement contaminées de Chignin, St Jeoire prieuré et du secteur des Vins de Pays ont été prospectés en deux passages. 6 068 ceps flavescents ont été détectés et coupés en été et un second passage a ensuite eu lieu en octobre. Une seule commune viticole du Périmètre de Lutte Obligatoire est indemne de flavescence dorée, il s’agit de Jongieux. Hors PLO, de nouvelles communes sont contaminées. Il s’agit d’Aix les Bains, Brison St Innocent, Chindrieux en Savoie et Marin en Haute-Savoie. Le secteur de la Chautagne était indemne en 2018. Cette année, la commune de Serrières en Chautagne est de nouveau touchée avec 27 ceps répartis sur 3 parcelles.

Les vignes sauvages : des refuges pour le vecteur et la maladie

Depuis 2018, nous connaissons l’importance du rôle des vignes sauvages dans la diffusion de la maladie. En 2020, un important travail de recensement de ces vignes sauvages a été entrepris et 657 ont été localisées et il a été demandé aux propriétaires des parcelles de les arracher. Des viticulteurs de quelques communes particulièrement concernées se sont regroupés pour participer à ces arrachages. Un document a été distribué aux Mairies pour sensibiliser les administrés sur l’importance d’arracher ces vignes sauvages et de participer ainsi à la lutte.

 (Source : site FREDON Auvergne Rhône-Alpes)

Centre Val de Loire :

Le vignoble est indemne de la Flavescence dorée. Un foyer découvert en 2017 dans le vignoble de Vouvray a été éradiqué et les mesures de gestion de foyer de flavescence dorée imposées par l’arrêté préfectoral du 7 avril 2017 sont désormais abrogées. Dorénavant, l’aire d’appellation de Vouvray réintègre le plan de surveillance du vignoble hors zone de foyer ; ce plan prévoit la prospection annuelle de 100 ha de vigne par l’organisme à vocation sanitaire et de 5 %, en 2019 (10 % à partir de 2020), de la surface en vigne par les viticulteurs.

En 2021, des larves de cicadelle Scaphoideus titanus aux stades L1 ont été observées sur plusieurs secteurs du vignoble de la région Centre-Val de Loire, sur des parcelles localisées sur les communes de Saint-Nicolas-de-Bourgeuil (Indre-et-Loire) et de Sancerre (Cher). Règlementairement la lutte contre cette cicadelle vectrice de la flavescence dorée est rendue obligatoire dans l’ensemble des pépinières viticoles et les vignes mères de porte-greffes ou de greffons de la région Centre-Val de Loire.

 (Source : site DRAAF Centre- Val de Loire)

Champagne :

Lors des prospections menées à l’automne 2019, un peu plus de 2 400 diagnostics labo ont été réalisés à l'automne.

Dans 87 % des cas, les diagnostics labo ont confirmé la présence du phytoplasme du bois noir. Environ 300 prélèvements (13 %) ne se sont révélés ni bois noir, ni flavescence dorée. Et enfin, sur l’ensemble des prélèvements, 6 ceps isolés ont été confirmés positifs vis-à-vis du phytoplasme de la flavescence dorée : 2 ceps situés sur la commune de Trélou-sur Marne, 1 cep à Reuil, 1 cep à Chouilly, 1 cep à Saudoy et 1 cep à Arrentières.

 (Source : La Champagne Viticole)